Comment gérer les feuilles mortes en automne ?

Dans les parcs et jardins boisés, l’arrivée de l’automne est toujours accompagnée d’une intense activité qui vous oblige faire face aux deux corvées plus ou moins harassantes : le ramassage des feuilles mortes et leur évacuation. Pour faciliter le ramassage, vous pouvez envisager l’utilisation d’un souffleur thermique. Pour évacuer les feuilles mortes, il existe une solution. Au lieu de vous acharner à vous débarrasser des déchets végétaux, considérez ces derniers comme une ressource précieuse. Pleins d’astuces sur Souffleurthermique.info.

Ramassage des feuilles mortes, une tâche nécessaire

Les feuilles mortes qui s’amoncellent sur la pelouse et les plantes ne sont pas seulement inesthétiques. Cette formation d’une couche organique favorise la stagnation de l’humidité. Cela, associée à l’absence de lumière entrainent le pourrissement des feuilles et aussi au développement des maladies. Idem pour les paillis minéraux, les allées et les terrasses où l’accumulation des feuilles mortes entraine après leur décomposition le développement d’humus qui va servir de substrat à des graines des plantes indésirables et des mauvaises herbes.

Le souffleur thermique et la tondeuse à la rescousse

Si pour les petites surfaces, le ratissage des feuilles mortes est aussi simple que rapide, ce n’est pas du tout le cas lorsque vous avez des milliers de m² à traiter. Le simple fait de manier le râteau est un travail de dur labeur. Ensuite, il faut trouver une solution pour évacuer tout cela. Pour vous faciliter la tâche, offrez-vous un souffleur thermique. Vous pourrez ainsi réunir les feuilles mortes dans un endroit pour former un gros tas. Vous verrez qu’en peu de temps, vous allez ramasser une grande quantité de feuilles mortes. Par définition, un souffleur des feuilles est un appareil qui projette de l’air pour diriger les feuilles mortes et les débris végétaux dans la direction choisie par l’utilisateur. Le but est de pousser les feuilles facilement pour former un tas qu’un aspirateur va éventuellement ramasser plus tard. On peut dire que le souffleur thermique est en quelque sorte un balai qui fonctionne avec l’essence. En effet, un souffleur peut fonctionner avec un moteur diesel,  à essence ou à l’électricité (souffleur électrique). Pour ramasser les tas ou dégager le gazon, vous pouvez utiliser un souffleur thermique qui possède une fonction « aspirateur » ou/et broyeur. Vous pouvez ainsi écraser les feuilles mortes et les débris végétaux pour faire des composts.

Pour nettoyer les feuilles mortes sur de vastes pelouses, le souffleur aspirateur et/ou broyeur reste l’idéal.

Transformer les feuilles mortes et les déchets végétaux

Saviez-vous que les feuilles mortes peuvent encore vous servir d’une façon ou d’une autre ? Au lieu de les jeter ou les envoyer à la destruction, vous pouvez très bien les broyer et les retourner à la terre. Pour ce faire, vous avez plusieurs possibilités. Par exemple, vous pouvez poser un épas paillis au bien des arbres et des arbustes, sur des massifs ou encore sur vos plante-bandes lorsqu’elles sont encore inoccupées. De cette manière, vous allez protéger le sol pendant l’hiver en limitant le lessivage et l’érosion. En même temps, vous allez protéger les plantes frileuses contre le froid hivernal, tout en créant de l’humus et améliorer ainsi le sol.

Vous pouvez aussi stocker les feuilles mortes de manière durable. Il vous suffit de les accumuler près du composteur et de les mélanger au fur et à mesure, avec des résidus de cuisine en quantité équivalente.  Riches en carbones, elles peuvent réguler la teneur en azote des déchets verts et humides, provoquant ainsi la fermentation et les mauvaises odeurs.

Enfin, vous pouvez laisser les feuilles mortes se décomposer naturellement en tas et obtenir au bout de deux ans un substrat de qualité que vous pouvez utiliser comme terreau de repiquage.

Comment faire du compost avec des feuilles mortes

  • Posez les feuilles mortes sur une bâche et étalez.
  • Passez-y une tondeuse à gazon si vous n’avez pas de broyeur. Sachez que si elles sont réduites en petits morceaux, les feuilles mortes se décomposent plus vite. C’est particulièrement indiqué pour les feuilles coriaces comme celles de chêne, de platane, de châtaignier ou encore de hêtre.
  • Disposez les feuilles broyées en une couche épaisse de 20 cm dans le composteur.
  • Epandez ensuite entre chaque couche de feuille les éléments suivants : des déchets vers ou des terreaux de feuilles, des matières organiques riches en azote (fientes de volailles, corne broyée, etc.), et du purin activateur (purin de consoude, purin d’ortie, etc.).
  • Remettent ensuite une couche de 20 cm de feuilles mortes et ainsi de suite.
  • Pensez à brasser régulièrement votre compost pour bien l’aérer et assurez-vous qu’il en reste toujours une petite quantité humide.