Les astuces pour bien choisir une pompe à chaleur

Il n’y a pas de miracle pour trouver le meilleur produit quand on fait la conquête d’une chose, tout est question de savoir faire et d’un bon discernement. La règle du jeu est pareille même lors de l’achat d’une pompe à chaleur. Cependant, le moyen le plus sûr est tout d’abord de bien définir dès le début vos attentes personnelles et/ ou celle de votre famille pour éviter les malentendus et c’est en fonction de cela que vous cherchez ce qu’il vous faut ; après, il va falloir faire très attention aux différents détails pour que le premier choix soit le bon. Notre but principal est de vous renseigner avec précision et vous orienter vers le chemin à suivre. Si vous vous laissez guider précisément par nos instructions, vous ne risqueriez pas de regretter  votre emplette car l’opération sera un véritable jeu d’enfant. Pour se faire, voilà les points à ne pas négliger pour l’accomplissement de cette intervention.

Sa vitalité

Elle est présentée en kilowatt et la puissance indispensable pour réchauffer optimalement votre piscine résulte spécialement par deux variables qui sont :

Le volume du liquide dans votre bassin, plus il est considérable plus votre PAC redevra être vigoureuse pour qu’il parvient à le chauffer normalement sans le moindre encombre.

Le climat à l’extérieur, une hausse de température favorise son efficacité ; par exemple, si le temps disposé est de 30°, le chauffage se fasse rapidement ; par contre si c’est au delà de 15°, cela risque d’être un peu long.

Il se peut aussi qu’elle change à partir des paramètres, comment on peut éventaillier la faculté de 2 PAC ?

Afin d’autoriser une telle comparaison, ils ont conçu un référentiel similaire pout toutes les pompes à chaleur mis en vente ; en conséquence, les créateurs sont exigés de livrer  les pouvoirs rendus pour un climat de 15° C. Autant évaluer ce qui est évaluable ; donc au moment où vous donne une estimation, pensez toujours à vérifier que c’est pour cette dernière température.

Parfois, on croit que c’est plus simple de sur dimensionner sa PAC, ainsi la cuve s’échauffe accélerèment ; mais bon ce n’est pas si facile que ça car une fois que l’eau arrive à saisir un bon degréage, l’appareil ne se charge plus qu’à le conserver, une opération qui sollicite un peu plus de force.  Si vous investissez dans un dispositif très puissant en pensant qu’il va vous agréer pour l’atteinte de la température désirée plus vite, c’est accordé mais par la suite ce supplément ne sera pas d’une grande nécessité. On ne dit pas que c’est une intervention impossible, au contraire mais elle exige un investissement conséquent. Sinon, si vous optez pour une moins puissante, le chauffage s’exécute lentement donc pour aboutir à un résultat satisfaisant, il faut un certain temps voir quelques semaines de fonctionnement permanent. Visitez le site www.pompeachaleurpiscine.info pour plus d’information.

Le coefficient de performance d’une PAC

Sachez qu’un COP de 4 montre une consommation de 1 Kw c’est-à-dire qu’elle va offrir 4 Kw de force ; plus cet élément est important plus l’engin sera performant. Par ce phénomène, il faut toujours rester vigilant puisque c’est un principe très délicat au niveau des situations extérieures. Il peut se bousculer fortement suivant l’ambiance de l’air, de l’eau ou le taux de mouillage. De toute façon, son modalité de calcul ne se gouverne sous aucune norme exacte, il se varie selon la disposition de son fabricant.

Son débit d’eau

C’est elle qui se charge d’approvisionner le récipient en flot ; par ailleurs, la réserve doit s’ajuster à la capacité de portage de la cuve. Il se manifeste en m3/ h, qui doit s’adapter au mode de filtrage de votre machine.

Sa capacité audio

Lors de son mis en marche, elle évoque des sons gênants et c’est principalement là que se situe son point faible, elle diffère fort bien en fonction des façonniers ou de chaque marque ou même du modèle. Tachez de ne pas oublier ce critère lorsque vous élisez la localité de votre PAC. Entendre des bruits assourdissants est loin d’être agréable tandis qu’on se détende pour jouir de notre piscine ; en plus, votre voisinage également pourrait être contrarié par le fonctionnement ; cette démarche peut engendrer des problèmes relationnels par rapport à votre entourage, personne n’aimera cela !

Pour prévenir, il est préférable de sélectionner des modèles verticaux qui sont silencieux par rapport aux horizontaux.

Le genre d’échangeur

Heureusement que les PAC d’aujourd’hui sont équipées d’un remplaceur en titane au lieu d’un inox parce qu’il freinera plus l’irradiation surtout si votre Ph est en baisse ou si le traitement de votre bassine se fait avec du sel.

Le choix du compresseur

En tout, il en existe trois sortes employés qui sont très différent ; celui à piston n’est pas recommandé à cause de son minime productivité. En revanche, il y a le compacteur Scroll qui est à peine audible quoique le rotatif est la meilleure option, il s’agit d’un compresseur avec deux paliers qui porte une robustesse fixe peu importe l’atmosphère de la source.

Le système de déglaçage

Cette fonction commence à se répandre car elle permet à votre pompe à chaleur de marcher à des climats bas entre moins de 5° C à moins de 10° C néanmoins ce n’est pas utile si vous ne disposez pas d’une piscine à l’interne de votre habitation ou si elle n’est pas abrité par une bâche et que vous souhaitez y plonger tout au long de l’année. Autrement dit, si votre bassin se met en hibernation, cette activité ne sera pas du tout nécessaire.

Maintenant vous avez toutes les clés en main pour accomplir une bonne acquisition